POSTS

Que savoir sur le foudroiement des personnes ?

Partagez sur:

On estime que 6 000 à 24 000 personnes meurent foudroyées chaque année sur la planète 1.
La foudre serait même la 25ème cause de décès 2 dans le monde.
Les disparités sont néanmoins très nombreuses. Certains pays sont plus affectés que d’autres, en particulier les zones défavorisées qui sont souvent à la fois les plus exposées aux orages et ne bénéficient pas des installations protégeant les populations 3. S’il n’existe pas de recensement exhaustif des cas en Europe, une récente étude menée sur 20 pays d’Europe de l’ouest, s’est intéressée aux « accidents remarquables » ayant fait l’objet de médiatisation, pour essayer d’en tirer quelques enseignements.

1) Le foudroiement des personnes : qui ? où ? quand ?

L’étude que nous avons menée porte sur 215 cas d’accidents au cours desquels la foudre a provoqué le décès immédiat de 83 personnes et en a blessé 971.

Les accidents surviennent majoritairement entre mai et août, avec un pic en juillet qui représente près de 30% des accidents annuels (suivi du mois d’août à 22% et juin à 18%).
Néanmoins, on en recense tout au long de l’année, y compris en hiver.

Localisation des foudroyés dans le cadre de l'étude Météorage
Localisation des 215 accidents recensés dans l’étude

Quelques statistiques générales :

Ce profil statistique « moyen » ne doit cependant pas limiter la prise en compte du risque à ces seuls caractéristiques. Il est par exemple important de souligner la forte disparité des activités de victimes, montrant encore, s’il le fallait, que la foudre ne frappe pas très majoritairement les randonneurs et les golfeurs comme on peut encore l’entendre parfois.

Où étaient les victimes lors de l'orage?
Où étaient les victimes lors de l’orage ?


Notre étude révèle que les victimes sont, par exemple, davantage foudroyées sur leur lieu de travail (près de 20%) que lors d’une randonnée en montagne (13%). On relève également le même nombre de cas d’éboueurs touchés que de golfeurs 4

Orages : quelles activités pratiquaient les foudroyés?
Que faisaient les victimes lors de l’orage ?

Ce type d’étude confirme surtout le besoin d’un renforcement de la sensibilisation, en particulier sur les comportements à adopter et éviter en cas d’orage.

2) Quel est le risque réel d'être foudroyé ?

Hormis pour les astraphobes 5 ou les mystiques, la crainte d’être frappée par la foudre est peu présente. Ce qui est en adéquation avec le peu d’accidents recensés sous nos latitudes chaque année. Il est ainsi tentant de supposer que la probabilité est infime quand on peut estimer que chaque personne sera confrontée, tout au long de sa vie, à environ un millier d’orages. Moins de 1% d’entre elles seront blessés ou tués par la foudre.

Cette vision probabiliste souffre néanmoins d’un optimisme dangereux car même si je serais confronté à 1000 orages dans ma vie, ce sont en réalité moins de 100 orages qui engendreront un coup de foudre à moins de 500 mètres de moi . Ce sont ces 100 évènements qui seront véritablement dangereux et serais-je assez vigilant pour ne pas sous-estimer le risque de ces 10% de cas véritablement dangereux, et ne pas penser à tort qu’ils ressemblent aux 90 autres pour cent ?

>> En savoir plus : Quel est le niveau de foudroiement de votre commune ?

3) Comment limiter le risque?

Toutes formes d’actions préventives se décomposent généralement en 3 phases :
Orages Stationnaires : animation image radar d'un cas d'accident dû à la foudre
Cas d’accident lors d’un orage stationnaire (animation radar) - Copyright Météo-France
La (non) prise en compte sérieuse du risque dans le monde du sport fera d’ailleurs l’objet d’un article prochain, à partir de l’analyse de cas récents.


Stéphane Schmitt
Dossier rédigé par Stéphane S. Il est notre expert et formateur en matière de risques d’orages.
Participant (hyper)actif auprès de nombreux organismes pour renforcer les actions de sensibilisation face au risque d’orage, il apporte sa contribution dans le domaine normatif et à travers de nombreuses études publiées lors de conférences internationales.

>> Vous souhaitez en savoir toujours plus sur le sujet ? <<
Contactez l’auteur par mail : toutsurlesorages@meteorage.com


1Lire par exemple : : R. Holle - « The number of documented global lightning fatalities” – ILDC 2016
2Selon le rapport « Injury facts » publié par le National Safety Council
3Découvrir l’ONG : https://aclenet.org/ qui œuvre en Afrique pour réduire le nombre de morts chaque année.
4Lire par exemple le rapport de J.Jensenius de la NOAA
5L’astraphobie est la peur panique des orages
6Une évaluation certes schématique mais basée sur une occurrence moyenne de 20 jours d’orages par an sur un point sur une durée de 70 ans, et qui n’est qu’une moyenne en Europe.
7Là encore une évaluation schématique mais basée sur une densité de foudroyés de 2 éclairs au km2
8La NOAA est l’agence chargée de la surveillance de l’atmosphère et des océans aux Etats-Unis qui comprend le NWS qui est service météorologie National
9Le nombre de décès a été divisé par 2 voire même 3 si on se base sur les accidents des 5 dernières années : rapport Lightning Safety Awareness
10 En particulier les Thunderstorm Warning Systems (TWS) qui font l’objet d’une norme internationale, la IEC 63793.