POSTS

Quelles mesures de sécurité doivent être envisagées en cas d’orage ?

Partagez sur:

Le saviez-vous ?
Il ne se passe pas un jour sur Terre sans éclair. Permettant de maintenir le champ électrique de notre planète, la foudre est indispensable à la vie, mais représente une source de risques. .

1) Pourquoi se protéger ?

Chaque année, des millions d’incidents dans le monde sont liés à la foudre.
La foudre peut entraîner la mort même si ce n’est pas dans la majorité des foudroiements, comme l’indiquent les kéraunopathologues. Subsistent souvent des séquelles permanentes, physique et neurologique étant donné l’intensité de courant d’un éclair.

La foudre cause également plusieurs millions de sinistres, allant de l’appareil domestique au site industriel.

Depuis 30 ans, la base de données ARIA a recensé 200 incidents industriels ayant eu pour origine la foudre en France et à l’étranger. Ceux-ci ont porté ou auraient pu porter atteinte à la santé ou la sécurité publique ou à l’environnement. (figure 1)

Incendie et explosion d’un dépôt pétrolier, feu de bac dans une raffinerie, baisse de tension sur l’alimentation d’une usine, chute d’un élément d’une pale d’éolienne, et bien d’autres situations… sont autant d’incidents causés par la foudre dans le milieu industriel qui incitent les décisionnaires à prendre des mesures de précautions et parfois à les rendre obligatoires.

Nombre d'accidents et densité de foudroiement


Les accidents surviennent y compris dans les zones à faible foudroiement comme l’indique cette superposition. (figure 2)

Dans près de 90% des cas, les orages ont des conséquences économiques, que ce soit des dommages matériels dans 8 cas sur 10 mais aussi des pertes d’exploitations dans près d’un tiers des cas.
Dans plus de 30% des cas les conséquences sont environnementales (pollution atmosphérique, de l’eau et des sols) et sociales (chômage techniques, privation d’usages – électricité, gaz).
Des conséquences humaines (morts ou blessés) surviennent dans près d’un cas sur 10. (Source Base ARIA, Conséquences des accidents à la foudre, mars 2019)

2) Comment se protéger ?

Dans la vie privée

Plusieurs organismes fournissent des fiches conseils, comme l’AP Foudre qui proposent des recommandations généralistes et thématiques.


Se réfugier dans un bâtiment en dur constitue la seule recommandation efficace en matière de sécurité.
Lorsque ce n’est pas possible et bien que ceux-ci ne permettent pas d’assurer une réelle sécurité, voici quelques conseils de sécurité à l’approche d’un orage :
Une fois réfugié à l’intérieur, il est recommandé de ne pas utiliser d’appareils électriques et de les débrancher dans la mesure du possible.

Mesures de sécurité pour particuliers


Dans le monde professionnel


Au-delà des mesures individuelles de protection ce sont aussi des procédures collectives qui méritent d’être mises en place.

En milieu professionnel, recourir à un observateur humain devient trop aléatoire face au danger.

La meilleure solution consiste à utiliser des systèmes d’alerte aux orages, répondant aux exigences réglementaires ou normatives. Par exemple, la norme IEC 62793 (Protection contre la foudre - Systèmes d'alerte aux orages) exige que les systèmes d’alertes aient une efficacité supérieure à 90%1 afin que les entreprises puissent mettre en œuvre des mesures préventives contre les dangers de la foudre.

La prévention passe également par des vérifications après l’orage, par exemple pour identifier d’éventuelles fragilisation des installations. Cette mesure préventive est d’ailleurs imposée à certaines ICPE en France par l’arrêté du 4 octobre 2010 modifié.



Parmi les procédures qui peuvent être mises en place, on peut noter: