POSTS

Tout savoir sur les orages d'hiver

Partagez sur:

Y-a-t-il de l’orage en hiver ?

Une des idées reçues les plus répandues sur les orages est que la foudre frappe le plus souvent en été.
C’est exact, mais il faut tout de même nuancer cette réponse.

Les orages ne sont pas uniquement présents en été ou en période estivale, les orages frappent tout au long de l’année.
Ce que nous appelons hiver en météorologie couvre les mois de décembre, janvier et février, c’est-à-dire la période la plus froide de l’année dans l’hémisphère Nord.1

A quelle fréquence surviennent les orages ?

Comme nous l’avons énoncé précédemment, les orages sont très fréquents en été.
En comparaison avec les autres saisons en Europe de l’Ouest2, la proportion d’éclairs en été est de 66%, alors qu’en hiver elle est seulement de 2% (16% au printemps et 16% en automne)

Cependant, il ne faut pas négliger les rares orages qui surviennent en hiver car les orages d’hiver sont les orages les plus violents en Europe de l’Ouest.
La proportion d’éclairs que nous qualifierons de « très violents 3» (supérieur à 100 kA) est de 58% en hiver alors qu’elle est ‘seulement’ de 9% en été (et de 10% au printemps et 23% en automne).

Saisonnalité des orages

Quelle différence avec les orages d’été ?

Pour rappel, dans un précédent article nous avions mentionné les conditions propices à la convection : Les orages se forment lorsque la masse d’air est dite instable. C’est-à-dire lorsqu’il y a présence d’air chaud près du sol et de l’air froid en altitude.

En saison estivale les orages sont dits « de masse d’air chaud » avec une masse d’air rendue instable par de l’air très chaud en basses couches et de l’humidité.

En hiver, en revanche les conditions qui doivent être réunies pour un orage sont de l’air très froid en altitude qui entre en conflit avec l’air doux (ou à peine frais) en basses couches.

Un exemple sur la France avec la comparaison de la densité de foudroiement et de l’amplitude des éclairs, sur la saison été et hiver.
On constate que les orages très violents (>100kA) sont plus fréquents en hiver, bien qu’il y ait moins d’orages.

Densité de foudroiement et amplitude moyenne en hiver
Densité de foudroiement et amplitude moyenne en été



>> Focus : Les épisodes méditerranéens.
Caractérisés par leur soudaineté ainsi qu’un taux de précipitation important, les épisodes méditerranéens sont de violents systèmes orageux, fréquemment à l’origine d’inondations localisées.

A savoir :





Quelle que soit la saison, été comme hiver, il faut rester vigilant à l’approche d’un d’orage et ne pas sous-estimer la violence d’un orage à n’importe quelle saison et sous toutes les latitudes …





Turkyan Marinov
Dossier rédigé par Turkyan M.
Elle est notre experte du secteur des loisirs
Interlocutrice de plusieurs fédérations des secteurs du loisirs et du tourisme avec qui Météorage est en partenariat ou adhère, son expérience de plus de 5 ans lui permet de bien cerner leurs contraintes et enjeux spécifiques.

>> Vous souhaitez en savoir toujours plus sur le sujet ? <<
Contactez l’auteur par mail : toutsurlesorages@meteorage.com


1Plus d’information: : Comprendre la météo
2L’Europe de l’Ouest couvre actuellement les pays suivants : France, Espagne, Portugal, Royaume-Uni, Irlande, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Danemark, Allemagne, Suisse, Italie.
3L’amplitude moyenne d’un éclair est de 20kA